Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vertdegrisaille.over-blog.com
  • Le blog de vertdegrisaille.over-blog.com
  • : Si les mots sont, Alors l'émotion.
  • Contact

Radio Official Jin West

Recherche

Archives

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 22:33

J'avais retrouvé un peu de limpidité.

 

Aplanis, les vagues, les remous, le bouillant, l'écume de rage et de sel larmé, les horizons.

 

Mais, puisque la vie est loin d'un long fleuve tranquille, il faut parfois qu'un grain de sel ou de sable vienne foutre le bordel dans les rouages, pendant que le roulage des vagues vient faire des bigoudis sur la ligne.

 

L'eau sature l'ossature, l'édifice n'est pas toujours bien stable, et la structure se casse la gueule.

 

Physiquement, je me sentais comme du vieux bois, toujours vivante, mais franchement vermoulue. Et Vert moulue de fatigue.

 

Bien entendu, j'entends déjà les bonnes âmes me crier "Y'a pire", un peu comme un petit mousse hurlerai joyeusement "Terre à babord!"...

 

Mais, de loin en large, au gré du large, j'étais épuisée. Noyée sous les tâches, si j'ose faire le jeu de mots le moins subtil de mes récits.

 

Si je flottais tranquille sur l'eau des joies personnelles, j'étais, dans ma vie "autre", professionnelle et artistique, chamboulée.

 

Un projet, des idées, et j'avais déjà lancé le navire vers ces nouvelles terres, mais je crois que j'avais mal estimé la difficulté de la route qui m'attendait.

 

J'avais envie de tout réaliser, et je savais que je le ferai, mais je me demandais surtout comment j'allais tenir le coup sans boire la tasse.

 

Finalement, le roulis du bateau venait me chatouiller les entrailles, et c'était dans cet état d'hyper-réactivité que je reprenais la plume. Soit par temps forts, tempêtes et marées, soit par météo sereine, c'était là que je jetais l'encre. Je m'y ancrais, cramponnée à ma page comme un marin à son mât, prête à sauter en pleine mer s'il le fallait. Quand à l'eau de céans, et l'océan, je les traverserais, sur un radeau de fortune, au milieu de rats d'eau, ragondins ou autres bestiaux incroyables, en câjolant ma bonne fortune...

Partager cet article

Repost 0
Published by Vert-de-Grisaille - dans Journal d'un étrange être
commenter cet article

commentaires