Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vertdegrisaille.over-blog.com
  • Le blog de vertdegrisaille.over-blog.com
  • : Si les mots sont, Alors l'émotion.
  • Contact

Radio Official Jin West

Recherche

Archives

4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 21:15

Ndlr: pour les lecteurs qui n'ont pas encore eu l'occasion de les lire, ce sont les nouvelle de Warfair Eat Hell (link) qui m'inspirent les articles "cafard". Cet insecte est sa création, et je le lui "emprunte" avec son accord et sa validation, car j'ai envie de "propager" la tonalité humaniste de cette façon d'écrire.

 


 

Depuis qu'un ami, cafard tout comme moi, diffuse autour de lui des petites "chroniques" de son existence auprès des humains, j'ai décidé de tenter d'analyser ce que je vois, car ses observations du monde humain sont assez fascinantes.

 

Je vous ai déjà parlé de Charlène, c'est chez elle que j'ai élu domicile pour quelques temps.

 

Elle a des périodes de tristesse infinie, qu'elle trouve trop contagieuses. Alors elle s'isole et devient encore plus triste.

 

C'est dans cet état que je l'ai trouvée hier, quand j'ai jeté un oeil furtif vers elle. Ca fait plusieurs jours que cela dure, et je la vois tourner en rond. On dirait un animal perdu.

 

Aujourd'hui, je m'attendais au pire, étant vendredi. Il faut dire que ses week-ends, elle les passe en partie à assumer des contraintes que vous autres, humains, vous imposez, ou bien à passer le temps comme elle peut. C'est rassurant pour moi, le cafard domestique (entendez par là "à domicile" et non "domestiqué"), car au moins, je vis au chaud.

 

Pourtant, contre toute attente, je l'ai vue ce matin se lever avec une certaine bonne humeur, et même prendre plaisir à passer du temps devant un miroir. Un miroir est un objet que vous utilisez beaucoup, vous, les humains, pour, semble-t-il, vérifier ce qu'est votre apparence. C'est une notion tout à fait abstraite pour les cafards, mais j'ai appris à ne plus me poser de question sur vos habitudes. C'est trop éloigné de ma mentalité.

 

Toujours est-il que Charlène a même chanté. Ca lui arrive peu ces derniers temps, ou alors sur des sons qui hurlent du désespoir. Ca aussi, c'est encore une notion abstraite pour les cafards, mais il paraît que vous comprenez très bien ce que je veux dire, je ne vais donc pas vous définir toutes les notions humaines, ça prendrait toute une vie.

 

Non, aujourd'hui, elle chantait des sons plus harmonieux. Elle semblait rassérénée.

 

Je sais qu'hier soir, à travers son ordinateur, elle a discuté avec Ben. Et il se passe quelque chose d'étrange quand Ben se manifeste: Charlène n'est plus du tout la même. A croire qu'un seul individu change littéralement la donne sur le quotidien d'un de ses congénères.

 

Ce qui me surprend et me surprendra toujours, moi, cafard, c'est qu'il y a des humains qui veulent une présence, et n'importe laquelle, pourvu qu'ils ne soient pas seuls, et d'autres, qui ne supportent pas grand-monde, mais s'attachent comme des fous aux quelques personnes qui les touchent... Charlène appartient à cette dernière catégorie. Et, quand ces personnes ne sont pas là, elle n'arrive pas à peupler sa vie, et encore moins à l'occuper avec des relations sociales.

 

Alors que nous, cafards, vivons toujours en groupe, tout en menant notre barque de façon individuelle...

Partager cet article

Repost 0
Published by Vert-de-Grisaille - dans L'entomologie du cafard
commenter cet article

commentaires

enriqueta 09/11/2011 09:27


Bien raconter mais le mot cafard me donne la chair de poule, j'ai horreur de ces "invités surprises".


Vert-de-Grisaille 09/11/2011 10:16



Merci. Je pense que ça marcherait aussi avec un autre animal. L'explication du choix du cafard, à l'origine, se trouve ici: http://warfair-eat-hell.over-blog.com/article-la-declaration-du-cafard-47710624.html