Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vertdegrisaille.over-blog.com
  • Le blog de vertdegrisaille.over-blog.com
  • : Si les mots sont, Alors l'émotion.
  • Contact

Radio Official Jin West

Recherche

Archives

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:55

Ndlr: le cafard est un personnage emprunté à un ami. Je suis fan de ses nouvelles, et je lui ai demandé l'autorisation de m'en inspirer pour écrire ce texte. Si cela vous plaît, allez donc voir l'auteur original de cette bestiole. C'est Warfair Eat Hell (link), vous m'en direz... des nouvelles!

 


 

J'ai un ami de jeunesse, cafard tout comme moi, qui m'envoie de temps à autres des petites "chroniques" de son existence auprès des humains. Il fait de l'entomologie, de la même façon que vous autres, grands individus à la peau rosâtre, mais il ne se laisse pas étudier: c'est lui qui vous étudie.

 

Ses histoires m'ont inspirées. Je crois que je commence à regarder votre voisinage d'un autre oeil. Je vais poser cela par écrit, car, je pense, les choses prennent plus de sens quand on doit y mettre des termes justes, surtout avec vous autres humains...

 

Vous ne connaissez pas encore Charlène. C'est à sa proximité que j'ai élu domicile, et, ma foi, j'aime bien sa naïveté. Elle ne me voit pas, je crois que si elle me savait là, elle m'occirait. Elle n'est pourtant pas méchante. Mais hargneuse. Elle craint les intrusions. Elle vit, d'ailleurs, très isolée. Elle se méfie. Elle aime certaines personnes, mais elle n'aime pas plus que moi l'humanité en règle générale. C'est peut-être pour cela que j'ai envie d'essayer de la comprendre... Elle me ressemble, insecte parmi les insectes, insignifiante, tapie dans l'ombre, de peur qu'on lui fasse du mal.

 

Ce soir, Charlène avait de la visite. C'est assez exceptionnel pour que je le note. Elle n'ouvre sa porte qu'à ses livreurs, sa famille, ses voisins, ses rares amis. Celui de ce soir, je ne l'ai jamais vu. Ce doit être un nouvel ami.

 

En tout cas, dès qu'il est arrivé, la musique a été mise en sourdine, et les paroles étaient entrecoupées de silences éloquents. Je crois qu'ils s'aiment "bien", comme vous dites. Les propos étaient lourds, de sens, car les vies de l'un et l'autre semblent bien complexes en vécu. Mais ils ont réussi à laisser tout ça de côté. Et j'ai l'impression, que c'est ça leur problème. Ils ne sont pas du style, ni l'un ni l'autre, à garder les deux pieds dans le même sabot. Ils font de leur vie une amélioration permanente, et d'être l'un face à l'autre, ça a simplifié le tout, par magie.

 

Pourtant, ils n'ont pas poussé cette magie à son paroxysme. Elle a son barrage, la Charlène. Elle sait ce qui est bon ou mal pour elle, alors elle fait attention. Là, elle ne se méfie pas de Ben, mais elle se méfie de la situation. Comme lorsque les souris de labo n'osent plus manger si on leur a administré trop souvent des décharges électriques à chaque morceau de nourriture attrapé, Charlène reste dubitative devant des situations qu'elle a déjà vécues. Et ça la rend triste, car elle aurait préféré ne pas les vivre, ces situations, pour profiter pleinement du moment présent.

 

Bref, c'était assez comique, pour moi, cafard, de les regarder se tourner autour, deux adolescents qui n'osent pas faire le premier pas. Ils ont franchi, un tout petit pas. Mais ils se sont séparés sans avoir enlevé leurs vêtements. J'ai pas l'impression que Charlène me laissera facilement examiner la reproduction des humains...

 

Mais, à ce que j'ai vu ce soir, je suis certain d'une chose... Charlène a beau ressembler parfois à une souris de laboratoire, terrorisée, elle sait que tous les individus ne sont pas des sadiques qui lui feront du mal. Même s'ils la mettent dans le même labyrinthe, ces savants n'ont pas tous le même comportement. Et c'est une bonne chose qu'elle le sache. Les schémas peuvent être les mêmes, si les mains qui les dessinent sont différentes, et si les yeux qui les voient sont autres aussi, on peut obtenir des résultats complètements inattendus.

 

Bien entendu, ce n'est que parole de cafard... Les points de vue des humains, eux, sont bien plus complexes...

Partager cet article

Repost 0
Published by Vert-de-Grisaille - dans L'entomologie du cafard
commenter cet article

commentaires